Une collection végétale nationale

Culture

Espace professionnel | Les fiches culture | Le cyclamen en fleur coupée | Fleur Coupée de Cyclamen

Le cyclamen en fleur coupée

Fleur Coupée de Cyclamen

Les différences entre une culture de fleur coupée et une culture en pot traditionnel  sont en fait  très réduites, ces différences interviennent dans l’amélioration  de la présentation et dans la tenue en vase.

Les Techniques de culture de fleur coupée seront déterminées par le calendrier de production et par le choix des variétés  les plus adaptées.  

Cette sélection de variétés fait suite à plusieurs études où  l’on a analysé la tenue en vase  et la productivité de toute notre série Halios® à grosse fleur.          

Certaines maladies et ravageurs nuisent directement à la qualité et la présence des fleurs, les dégâts provoqués peuvent être importants.

Une bonne préparation et un bon emballage de la fleur coupée peuvent devenir déterminants pour une tenue en vase de longue durée chez le fleuriste et chez les consommateurs. 

> Rappel technique de la culture

Tablettes

Pour des raisons de manutention et surtout de ventilation il est conseillé de cultiver sur  tablettes ouvertes.

Pot

Diamètre de 14 à 18 cm en pot terre pour faciliter l’adhérence des racines au pot et ainsi aider notamment l’opération de récolte.

Un diamètre de pot plus grand peut retarder la floraison, cependant cela permet en même temps de prolonger la période de récolte.

Substrat

Drainant et aéré  (10% perlite) - 1 Kg. PG mix /m3.

Climat

Intensité lumineuse  entre 300 et 400 W/m².

Température minimale de nuit   14 – 15 °C

Température maximale de jour  20 – 25°C

Température de ventilation  20 – 25°C

On a toujours la possibilité de baisser les températures minimales à 12°C si la climatologie de la zone est sèche et lumineuse.

Fertilisation

NPK = 1 / 1 / 3  jusqu’au mois d’octobre pour limiter l’apport excessif d’azote et favoriser celui de potasse. EC total  0,7 – 1 mS/cm.

Au delà du mois d’octobre changer pour un équilibre  1 / 1 / 2 pour favoriser la montée des boutons. EC total  1,5 – 1,8 mS /cm.

Traitements

Les traitements sont les même que ceux utilisés pour la culture en pot, cependant nous allons aborder avec plus de précision les ravageurs et maladies qui peuvent atteindre plus directement à la fleur.

> Calendrier de production

Toutes nos études sont réalisées sur notre série Halios®, aussi le calendrier serait  le même que celui qui existe déjà pour les cultures du mois d’octobre-novembre jusqu'aux mois de février-mars.

 

Pour optimiser la qualité des cueillettes, les zones plus septentrionales de l’Europe sont plus adaptées pour une cueillette précoce entre les mois d’octobre et janvier. Pour les cueillettes plus méridionales les périodes les plus adaptées iraient de décembre  à mars.

 

Ce partage de calendriers répond à une adaptation des radiations et des températures  appropriées à notre série Halios®. Ainsi l’on évite les excès de chaleur lors de la floraison  pour les productions au sud d’Europe et  l’on évite une dépense énergétique  excessive pour les cueillettes au nord de l’Europe.

 

Pour les calendriers orientés pour le nord de l’Europe nous pouvons énumérer une série de conseils pratiques pour améliorer votre  cueillette :

    

  • Semaines de rempotage entre la  20 et la 22  avec  plants repiqués.
  • Dimension   du pot entre 1 et 1,5 litres pour avoir une meilleure souplesse des arrosages.
    Diminution du risque d’asphyxie racinaire.
  • Adapter la conductivité des apports d’engrais à la fréquence d’arrosages. Plus l’on diminue les fréquences d’arrosages plus la conductivité augmente.
  • Une taille de plante trop petite en fin d’été entraîne une faible capacité de remontée de boutons et de fleurs.

 

Pour  les calendriers orientés pour le sud d’Europe nous pouvons énumérer une série  de conseils pratiques pour améliorer votre cueillette :

 

  • Semaines de rempotage entre la 24 et a 26 de plants repiqués
  • Dimension du pot entre 1,5 et 2 litres  pour avoir une meilleure réserve d’eau et pouvoir tamponner les arrosages lorsque la végétation est importante.
  • Adapter la conductivité des apports d’engrais à la fréquence d’arrosages.

 

Plus l’on diminue les fréquence d’arrosages plus la conductivité augmente.

 

  • Un excès de végétation peut entraîner des déséquilibres hydriques      fréquents et une faible intensité de lumière dans la zone de boutons.  

 

 

Pot

Rempotage

Cueillette

Nord de l’Europe

14-15 cm

Sem 20-22

Oct. – janvier

Sud de l’Europe

16-18 cm

Sem 24-26

Nov. - Février

 

> Etude des variétés: Productivité 

Comme nous l’avons évoqué précédemment la sélection c’est faite dans notre série  Halios®. Notre série regroupe des créations innovantes qui  apportent formes et couleurs originales pour donner une distinction à la culture de fleur coupée. Dans nos installations  nous avons réalisé un test expérimental pour évaluer la productivité y la tenue en vase.

   

Le calendrier de notre essai est adapté aux conditions climatiques de la zone du Sud de la France.

 

 

Semis

Rempotage

Départ de floraison

Cueillette

Halios Curly®

8

24

44

52-08

Halios

10

26

42

52-08

 

Suite aux résultats de nos essais nous avons analysé la productivité de chacune  des différentes couleurs. La productivité est exprimée en tiges par plante et par semaine, et la quantité totale par plante en neuf semaines de récolte.

Préciser les productions totales par saison peuvent être des valeurs très variables en fonction des demandes du marché et il faut aussi tenir compte les conditions du Sud de la France ou on a réalise notre essai.

Le cycle de récolte conseillé est  hebdomadaire.

 

 

T. sem   

T. total

Halios CURLY® Blanc - 2525

4,7

42,3

Halios Magenta flammé - 2150

5,2

46,8

Halios Victoria 50 - 2700

5,3

47,7

Halios Magenta flammé decora - 2200

5,7

51,3

Halios CURLY® Saumon écarlate  – 2420

6,3

56,7

Halios Saumon flam. exp - 2998

6,7

60,3

Halios Victoria 50 mélange -2890

7,2

64,8

Halios Victoria 50 Saumon -2730

7,2

64,8

Halios Fuchsia exp - 2998

7,7

69,3

Halios FANTASIA® Fr Fuchsia vif exp- 2998

8,0

72

Halios FANTASIA® Violet foncé - 2395

8,1

72,9

Halios FANTASIA® Fr Violet f.  - 2495

8,2

73,8

Halios FANTASIA® Magenta - 2305

8,4

75,6

 

> Etude des variétés : Tenue en vase

En parallèle de l’essai de production des différentes couleurs nous avons réalisé une étude de la tenue en vase de toutes nos références. La moitié des tiges étaient coupées à la base et l’autre moitié des tiges était  fendue entre 1 et 2 cm pour améliorer l’hydratation. Nous pouvions comparer les deux systèmes. La cueillette était toujours faite en condition optimale d’hydratation de la plante.

Ce test de tenue des tiges a été réalisé à température ambiante de la serre avec de l’eau sans aucun additif.

 

Le résultat de tenue en vase est exprimé en semaines : 

 

 

Tige normale

Tige fendue

 Halios Magenta flam.

2,1

2,5

 Halios Fantasia Fr Fuchsia vif- exp

2,3

2,8

 Halios Magenta flam. decora

2

3

 Halios Saumon flam.- exp

2,4

3

 Halios Fantasia Fr Violet fonce- exp

2,6

3

 Halios Fuchsia exp

2,4

3,1

 Halios Fantasia Violet fonce

2,9

3,1

 Halios Frange Blanc

2,7

3,3

 Halios Fantasia Magenta

3,2

3,3

 Halios Fr Saumon Ecarlate -exp

2,8

3,5

 Halios Victoria 50

3,5

3,6

 Halios Victoria 50 melange

3,5

3,8

 Halios Victoria 50 Saumon

4

4

 

 

Comme résultat on peut remarquer la bonne tenue en vase de deux  séries de la gamme Halios® : Victoria 50® et  Fantasia avec une moyenne de 3 a 4 semaines.

 

Nous pouvons aussi souligner l’importance de fendre les tiges à leur base.

L’amélioration de tenue en vase de certaines variétés peut être d’une semaine, la moyenne de tenue est de 15% et certaines variétés tiennent jusqu'à 30%.  Les variétés de meilleure tenue profitent moins de la fente.

Il existe d’autres techniques pour améliorer l’absorption d’eau, mais il faut  toujours respecter la stabilité des tiges. Il ne faut utiliser aucune sorte d’attache qui puisse endommager les tissus de tiges. Les tiges pliées ou abîmées ont une tenue en vase très réduite. 

 

Lorsque l’on remarque des nécroses au bord des pétales et la perte de toute la corolle cela indique que la tenue en vase des tiges de cyclamen est finie. La perte de la corolle peut être accélérée par la pollinisation, il faut donc  prendre les mesures nécessaires pour éviter cette pollinisation venant des insectes, spécialement des abeilles et des bourdons. Une des mesures préventives est la pause de filets aux ouvrants avec des mailles adaptés à la taille des insectes.

 

La balance nutritionnelle s’exprime dans le contenu de glucides solubles. Le contenu de sucres change en fonction de la luminosité et de la température.

Les variations de température lors de la vie en vase entraînent la consommation plus ou moins rapide de ces réserves de sucres. Comme pour les autres fleurs coupées, un refroidissement temporaire (5-10°C) peut prolonger la durée de vie en vase.

> Préparation et emballage

La cueillette doit se faire aussi souvent que possible le matin, les tiges sont plus turgescentes et on les saisie beaucoup mieux. La méthode de cueillette consiste à maintenir la tige sur sa base en la tournant en même temps puis la tirer d’un coup sec afin de l’extraire de la plante. Durant cette opération on doit faire attention à ne pas écraser les tissus de la tige.

 

Comme nous l’avons mentionné auparavant, au moment de la cueillette ce qui assure une tenue en vase la plus longue est une incision de 1cm ou 2 cm a la base de la tige. Durant cette opération nous devrons nous assurer qu’il n’existe dans les tiges et les pétales aucune lésion de quelque type que se soit, provenant d’insectes ou d’une phytotoxicité quelconque.

 

Taille des tiges de 20 à 30 cm de long selon les variétés et la saison.

 

Une eau déminéralisée ou une eau de conductivité très basse nous donnent les meilleurs résultats. D’autres produits dont la pression osmotique est plus élevée  ne font qu’empêcher une absorption correcte de l’eau par les tiges.

 

Durant le transport, toute blessure (éraflure (écorchure) ou attaque d’insectes se trouve rapidement parasitée par le botrytis.

 

Différents types d’emballage peuvent être présentés :

 

  • Des  gobelets plastiques ou de cartons paraffinés contenant de l’eau. (Nota Bene : niveau d’eau assez bas dans le gobelet)

La taille est adaptée pour regrouper 10 à 15 tiges au total.

Avantage : simplicité et faible coût du système

Inconvénient : risque d’abîmer les pétales ou de les éclabousser avec cette réserve d’eau , dans ce cas  risque de botrytis.

 

  • Autre emballage optionnel (à l’étude) : des petits sacs plastiques gonflés d’air thermoformés et déposés dans des cartons.

Avantage : stockage facile pour le transport, pas d’éclaboussure

Inconvénient : ce système implique la possession d’une machine spécifique dont l’amortissement est élevé.

 

La température de transport la plus appropriée sera de 8°C

> Maladies, ravageurs et traitements

Dans les chapitres précédents nous avons abordé les maladies et les ravageurs qui pouvaient affecter le plus souvent le cyclamen, mais nous citerons ici ceux qui abîment directement la  fleur.

Les traitements sont identiques à ceux utilisés pour la culture en pot.

 

Les ravageurs qui peuvent affecter directement les fleurs sont:

 

  • thrips (Frankliniella occidentalis)
  • tarsonemus (poliphagotarsonemus latus)

 

La maladie la plus fréquente qui abîme directement les fleurs et la plante est le botrytis.

Les thrips

La lutte contre les thrips doit avoir un suivi particulier, trop souvent les traitements sont mis en place tardivement. Il est très recommandé d’intervenir de façon préventive. Pour cela il existe des systèmes de détection par pièges qui permettent un comptage et l’activation des traitements.

Le tarsonème

Le tarsonème du cyclamen peut faire son apparition durant tout le cycle de culture: depuis la germination jusqu’à la floraison. Un contrôle régulier des plantes permet d’éliminer rapidement les individus suspects.

 

En prévention, il est possible de :

 

  • Diminuer l’humidité (60-75%), pour maintenir un climat peu favorable aux acariens.
  • Maintenir la température entre 20 et 25 °C
  • Eviter les excès d’engrais  azotés et potassiques, ceux-ci pouvant stimuler et augmenter l’espérance de vie des acariens.

Le botrytis

Agent de la pourriture grise du cyclamen, le Botrytis cinerea attaque les plantes à tous les stades. Les conditions climatiques de culture du cyclamen (15-20°) correspondent aux conditions idéales pour la propagation du champignon. Botrytis cinerea est une menace permanente d'infection. Il peut attaquer tous les organes à tous les stades de croissance.

 

La maîtrise du climat des serres est une priorité. Il faut :

 

  • éviter les atmosphères confinées (diminuer le degré d'hygrométrie de l'air qui ne doit pas dépasser 80 %)
  • éviter les variations trop importantes de température qui entraînent la condensation de l'eau sur les feuilles
  • arroser tôt dans la journée, de préférence sans mouiller le feuillage
  • veiller à ce que les plantes soient relativement sèches la nuit
  • éviter les courants d'air qui disséminent les spores

 

Il faut également :

 

  • utiliser des graines exemptes de toute contamination
  • supprimer des cultures les débris végétaux et les vieilles feuilles ou les fleurs fanées
  • surveiller la propreté des serres
  • ne pas trop serrer les plants pour éviter que les feuilles ne se touchent
  • manipuler attentivement les plants pendant le repiquage pour ne pas endommager les tissus
  • détruire les plantes malades
  • veiller à la nutrition des plantes, un rapport azote/potassium déséquilibré en faveur de l'azote donne des pousses tendre, donc plus sensibles.

 

Par contre Botrytis cinerea est indifférent au pH. 

Avertissement

Dans ce document, vous trouverez la description des méthodes de culture qui ont fait leurs preuves à la S.C.E.A. de Montourey (Fréjus / France) pour la culture du cyclamen. Ces méthodes se basent sur sa propre expérience ainsi que sur la connaissance et l’utilisation des ouvrages cités en référence. Cette expérience de la culture du cyclamen sous nos conditions climatiques peut nécessiter quelques adaptations sous d’autres conditions, les aléas naturels pouvant bien évidemment anéantir le résultat escompté et ce, même si la méthodologie a été strictement respectée.   Nous rappelons que ces conseils et suggestions ne sont proposés qu'à titre indicatif et ne sauraient par conséquent comporter une garantie de récolte. Il est préférable d’effectuer des essais préalables.

 

Le cyclamen en fleur coupée :

S.A.S Morel Diffusion

2565, rue de Montourey
83600 Fréjus - France

Téléphone international : +33 (0)4 94 19 73 04
Standard : + 33 (0)4 94 19 73 00
Fax : +33 (0)4 94 19 73 19

Contactez notre <br/> responsable technique
Contactez notre
responsable technique