Sélection de cyclamens Hybrides F1 Une collection végétale nationale

Culture

Espace professionnel | Les fiches culture | Les poteries | Poteries

Les poteries

Poteries

Outre le souci esthétique et le respect du goût des consommateurs, le choix de la poterie est important pour obtenir un cyclamen de qualité.

Ce choix doit être fait en fonction du type d'irrigation, et en accord avec les caractéristiques du substrat.

Préférer les pots de terre anti-mousse, et les pots plastiques avec rehausse munis de nombreux orifices.

> Poteries et subirrigation

Le CNIH (Comité National Interprofessionnel de l'Horticulture et des pépinières) a mené en 1991 une étude afin de montrer l'importance du choix de la poterie (poteries plastiques et poteries en terre) en subirrigation sur cyclamen. Il ne s'agissait pas ici de faire un choix entre terre et plastique mais de déterminer, pour chaque catégorie de pots ceux des plus adaptés de la gamme. Pour le système de subirrigation en ruissellement sur chéneaux, l'importance du paramètre poterie pour la réussite de la culture a été vérifiée. Les modèles adaptés au système de subirrigation ont ainsi pu être définis.

 

Dans un premier temps, différentes marques commerciales de poteries plastiques ont été testées. Les modèles choisis avaient tous à peu près le même volume pour un diamètre donné (12 à 13.5 cm). Les principales différences se situaient au niveau du fond des pots (nombre d'orifices, dimensions, forme, en surélévation ou non). Afin d'évaluer l'impact des poteries, les paramètres suivants ont été mesurés :

  • hauteur et diamètre
  • nombre de fleurs et de boutons
  • poids de matière fraîche
  • surface projetée mesurée par caméra vidéo

Suite à cette étude, il apparaît que le choix de la poterie a un effet très net sur le poids de la plante et sur la surface projetée de la plante. Par contre sur le volume et la floraison, on ne met en évidence aucune différence significative entre les types de pots.

 

Suite à ces essais, il est apparu que dans le cas du cyclamen le volume du pot, ainsi que les caractéristiques techniques du fond du pot avaient une importance fondamentale dans la réussite de la culture. En effet, il faut raisonner en terme de surface de contact entre le substrat et le milieu extérieur (eau et air). Il faut donc trouver le bon équilibre afin de privilégier le contact du substrat avec l'air sans oublier l'eau.

La conclusion de l'étude était donc de préférer les pots à 6 orifices (pot de 13-14 cm) disposant d'une très légère surélévation (2 à 3 mm) ne gênant pas le passage du film d'eau en ruissellement, tout en permettant un bon contact avec le substrat.

 

Dans un second temps, l'influence de la forme de différentes poteries en terre cuite sur l'alimentation en eau, et par conséquent sur la croissance des plantes, a été étudiée. Le système de subirrigation est toujours un système de subirrigation par ruissellement.

 

Les modèles choisis avaient tous à peu près le même volume pour un diamètre donné (13 à 14 cm). Les principales différences se situaient au niveau du fond des pots (4 ou 5 d'orifices, dimensions, forme, en surélévation ou non).

 

Afin d'évaluer l'impact des poteries, les paramètres suivants ont été mesurés :

  • hauteur et diamètre, afin de calculer le volume de la plante
  • nombre de fleurs et de boutons
  • surface projetée mesurée par caméra vidéo
  • aspect esthétique
  • notes concernant le développement d'algues et de mousses

 

En ce qui concerne la croissance du cyclamen, les différences entre les poteries sont très nettes. Il en est de même pour la potentialité totale de la floraison. Le degré de salissure par les algues et les mousses est également variable.

En conclusion, on peut dire que plus encore pour les poteries de terre que pour les poteries de plastique, la forme et le fond ont une extrême importance en subirrigation de type ruissellement. Ici encore, la surface de contact avec l'air ou l'eau semble être un critère prépondérant. En poterie de terre la qualité du moulage est également un critère fondamental. En effet, le fond du pot doit être muni d'une légère surélévation de quelques millimètres, réalisée très proprement. Ceci est beaucoup plus difficile à fabriquer car les pots sont plus fragiles.

En subirrigation par ruissellement, le CNIH conseillait donc un modèle légèrement surélevé de 2 à 3 mm, d'une finition très soignée, muni de 5 orifices, les plus grands possibles. Mais les poteries en terre sont plus difficiles à conduire en subirrigation, les arrosages étant beaucoup plus longs (orifices plus petits, moins nombreux et absorption d'eau par la paroi).

Le traitement anti-algues, qui permet d'éviter le nettoyage des pots, est sans influence négative pour la croissance de la plante.

> Poteries de terre ou poteries en plastique

Les poteries de terre présentent l'avantage par rapport aux poteries en plastique de posséder une paroi perméable à l'air et à l'eau. Par contre, ce type de pot présente l'inconvénient surtout en été de favoriser le développement d'algues sur les parois extérieures, d'où la nécessité de le nettoyer en fin de culture.

Les poteries en terre cuite ont également une masse plus importante que les poteries en plastique, ce qui représente une contrainte supplémentaire pour les tablettes, la manutention et durant le transport.

 

Quoi qu'il en soit, il est clair qu'il faut utiliser des poteries assurant un contact racinaire suffisant avec l'eau et l'air. Ainsi, on sélectionnera celles qui possèdent des orifices en nombre suffisant, et on ne négligera pas l'aspect commercial en fonction du marché de revente.

La rehausse de la poterie est dans tous les cas à adapter au type de subirrigation (irrigation): elle doit être fonction du niveau de la nappe d'eau.

> Bibliographie

MOREL P., GRANGER J. - Comparaison de poteries plastique en subirrigation. Les cahiers du C.N.I.H., Février 1991

 

MOREL P., GRANGER J. - Comparaison de poteries en terre en subirrigation sur cyclamen. Les cahiers du C.N.I.H., Mai 1991

Avertissement

Dans ce document, vous trouverez la description des méthodes de culture qui ont fait leurs preuves à la S.C.E.A. de Montourey (Fréjus / France) pour la culture du cyclamen. Ces méthodes se basent sur sa propre expérience ainsi que sur la connaissance et l’utilisation des ouvrages cités en référence. Cette expérience de la culture du cyclamen sous nos conditions climatiques peut nécessiter quelques adaptations sous d’autres conditions, les aléas naturels pouvant bien évidemment anéantir le résultat escompté et ce, même si la méthodologie a été strictement respectée.   Nous rappelons que ces conseils et suggestions ne sont proposés qu'à titre indicatif et ne sauraient par conséquent comporter une garantie de récolte. Il est préférable d’effectuer des essais préalables.

 

Les poteries :

S.A.S Morel Diffusion

2565, rue de Montourey
83600 Fréjus - France

Téléphone international : +33 (0)4 94 19 73 04
Standard : + 33 (0)4 94 19 73 00
Fax : +33 (0)4 94 19 73 19

Contactez notre <br/> responsable technique
Contactez notre
responsable technique